Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

REQUIEM DE MOZART - CHOEUR DE LA VALLEE DE LA LEMANCE

Publié le par jackie Boullier

 

 

Une bonne fin de soirée, le dimanche 20 octobre à CUZORN, en l'église
St Martin :

Le choeur de la vallée de la Lémance a interprété le Requiem de W.A. Mozart.

Pour moi, ce fut une découverte puisque c'était une première fois : un premier concert de musique classique, de surcroît à la campagne. Comme quoi, il s'y passe toujours quelque chose.

Juste accompagnées d'un orgue liturgique, les voix ont porté cette oeuvre avec brillo dans un cadre magique.

       
J'ai été emballée par le travail de tous ces bénévoles. C'était vraiment magnifique !

Allez, on se fait un petit Mozart, LACRIMOSA ?


Cliquez sur la vidéo.     



       









Voir les commentaires

Mes expositions de l'été dans le Fumélois

Publié le par jackie Boullier

DU NOUVEAU sur mon site http://jackieboullier.jimdo.com/...

La grande saison des expositions est terminée. Les touristes sont partis vers d'autres cieux.

Aujourd'hui, c'est le travail dans l'atelier, quelques petites expositions en hiver se préparent malgré tout, et la saison des petits-déjeuners lecture va démarrer. Comme l'an dernier, je vais lire des histoires "aux petits bouts" à la bibliothèque de Fumel. Faire sortir notre jeunesse et leur transmettre le bonheur de lire.

Je viens de remettre à jour mon site internet. Vous pourrez y voir des photos des expositions des châteaux de Bonaguil et de Fumel, de la Mairie de Penne d'Agenais, ainsi que des articles de presse qui ont venté nos évènements.

Bonne lecture.


  http://jackieboullier.jimdo.com/  
 

Voir les commentaires

Les châtaigniers de Lacapelle Biron

Publié le par jackie Boullier

Une randonnée parmi les châtaigniers à Lacapelle Biron, un village magnifique dans le Lot-et-Garonne.
Les châtaignes continuent lentement leur maturité avant la chute...La chute, c'est pour bientôt. En attendant, le soleil frôle mes branches, une randonneuse m'admire et me touche admirative. C'est le pied, la nature non. ?
Petite, la fille ! Pourtant, ne suis-je pas fragile et à votre merci ?

Le grand châtaignier le LACAPELLE
Pourtant, je n'ai pas de rancune et sais me rendre populaire, même lorsque je ne suis pas dans les normes. Le GR, c'est par ici !

Châtaignier directionnel

Vive les châtaignes et les châtaigniers !



 

Voir les commentaires

une nouvelle toile : sous la lampe

Publié le par jackie Boullier

    

Je vivais tranquille dans le tiroir avec les copines.

 

Après quelques emplettes, un cadre semblait vouloir me convenir. Je dis semblait, car dès les premières sensations, j'ai bien compris qu'il allait me transformer, me façonner à son image.

 

Après tant de caresses, je me suis trouvée déboussolée pour finir déchirée dans la poubelle à papier.

 

Il a fallu que je me reconstruise. Bref, l'artiste m'a revue et corrigée pour me marier avec le cadre rouge. Rouge, la couleur de la passion. Me voici, sous la lampe...  

 

 

Sous la lampe : 18 x 24 - pastel sèche et encre

une nouvelle toile : sous la lampe

Voir les commentaires

Arbres : il était une fois des arbres

Publié le par jackie Boullier

Pour accompagner mon album photos : "Il était une fois des arbres", je n'ai rien trouvé de mieux que d'inviter des illustres. Ils sont souvent en état de grâce ces hommes-là.

Les arbres que l'être humain façonne, utilise, exploite, malmène "au poing" de ne plus les respecter.

Que d'expressions françaises leur devons-nous !

Réfléchissez vieilles branches !
Oublieriez-vous vos racines. ! 
De quelle écorce êtes-vous faits ! 
Vous allez voir de quel bois, je me chauffe !.. 

 
 
Extrait de Trois chevaux, roman d'Erri De Luca

" Un arbre a besoin de deux choses : de substance sous terre et de beauté extérieure. Ce sont des créatures concrètes mais poussées par une force d'élégance. La beauté qui leur est nécessaire c'est du vent, de la lumière, des grillons, des fourmis et une visée d'étoiles vers lesquelles pointer la formule des branches." (p. 23)



Un texte splendide.
Maxime Le Forestier qui se compare à un arbre dans la ville. Nous avions de bien jolies écorces et n'avions pas encore perdu nos branches.


 

 



Enfin, le grand Georges Brassens qui n'aurait pas dû quitter son chêne.

Voir les commentaires

Toiles instantanées

Publié le par © Jackie Boullier



Plus vite que mon ombre ! Plus rapide du Sud-ouest (c'est bien aussi). 

Si pendant des mois et des jours, des toiles ont du mal à venir au monde, celles-ci furent instantanées.

Elles ne m'ont demandé aucun avis ; le pinceau galoppa sur le papier et je n'eus qu'à signer en bas de la feuille.


L'envie de créer n'était pourtant pas frénétique. Je voulais juste peindre un cadre. Il restait de la peinture sur le pinceau. Il fallait l'essuyer.


Baptiser ces toiles ne fut pas plus compliqué.

Rien ne plus bêtes que deux cruches qui se regardent goutter ou pleurer, si l'on cherche un second degré. La cruche  pleure devant le cruchon médusé.

 


Un paluche, pardon une main,  démesurée qui devient un centre d'intérêt.
Que fait-elle ?
Qu'a-t-elle bien fait ?
Que va t'elle faire ?...
Les mystères de la création. ..


 

© Jackie Boullier

 

Quel cruche et PalucheQuel cruche et Paluche

Quel cruche et Paluche

Voir les commentaires

Vingt ans après - ma dernière toile

Publié le par jackie Boullier

 

Dans vingt ans... Cela a dû me perturber quelque part. Le subconscient nous joue parfois de drôles de tours. Pourtant, ce n'est pas si dramatique de caresser tranquillement un chat en se promenant.
 

La canne ? Non, c'est un bâton. Pas de ces bâtons de randoignons (pardon de randonneurs), façon skieurs déneigés. Non un bâton de bois. Celui que l'on trouve en se promenant, que l'on s'approprie et que l'on garde le long de la porte précieusement. Il peut être droit comme l'if, tordu comme le serpent, cassant (vaut mieux pas), sculpté si on en a envie...

 

Le chapeau de paille, de feutre pour abriter la vieille caboche. Quelquefois un bob, comme celui d'Alice ma voisine. Petit bob qui trottinait derrière la haie lorsqu'elle pouvait encore "faire son jardin". Chapeau de protection et sûrement chapeau d'une dernière coquetterie.
 

Dans vingt ans... 

 

 

Vingt an après

Vingt an après

Voir les commentaires

DALI et DISNEY - Une collaboration étonnante

Publié le par jackie Boullier

Etonnante cette collaboration, Dali et Disney, NON ?
Pour moi, le surréalisme, c'est le rêve avec sa part de cauchemar.
Le prolongement de mon attraction pour Disney lorsque j'étais enfant puis pour Dali... Deux hommes qui auront marqués le XXème siècle.
 
Dali : la différence, l'homme libre. Disney : l'animation. Deux crayons, deux esprits rêveurs.
C'est tout simplement complémentaire, tout simplement MAGNIFIQUE.

Je reste sans voix...
 
 
 
 

Voir les commentaires

Ma galerie : mon site internet

Publié le par jackie Boullier

La voilà terminée ma galerie personnelle. Par galerie, entendez Site Internet.

J'avais besoin de délester mon blog. Je désirais être plus libre dans mon classement qui ne pouvait être hélas que chronologique. Les tiroirs s'empilaient, s'empilaient, s'empilaient. Une meilleure visibilité s'imposaient pour exposer mes toiles et mes sculptures officiellement. Il me fallait une vitrine pour les présenter.

Je ne laisse pas tomber mon blog qui continuera à vivre de mes passions : la nature, la marche, la littérature, la musique...Mes oeuvres seront toujours présentes et commentées au fil de leur naissance. Elles seront exposées en avant première pour vous, avant même d'être bichonnées pour les expositions.

L'adresse de mon site :



    http://jackieboullier.jimdo.com/

 

 

Voir les commentaires

Dernières toiles - La toile libre

Publié le par jackie Boullier

La limite. La limite du figuratif. Il n'y a presque plus rien et pourtant....

Cette toile est la liberté à l'état pur. Elle ne m'a pas demandé mon avis. Plus cela va et plus mes toiles s'imposent... Va falloir que je me méfie ; elles vont finir par travailler sans moi.

Posée sur le chevalet depuis plus de 15 jours, elle n'a demandé qu'à être titillée au passage. Pas d'élaboration, pas de technique programmée. De la couleur, des traits. T'as vu quelque chose ?

Si, si en regardant bien, ce sont des traces.... Pas des empreintes, des traces, des traces de ce qui reste après.


 

Dernières toiles - La toile libre

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>