Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #musique tag

LE FORESTIER : les jours meilleurs

Publié le par jackie Boullier

 

Intermède (COMME MAXIME)

 

Entre les expos, les toiles qui continuent à s'inviter.

Un air de repos, de souvenir : mes années 70.

Trop bien écrit, trop bien dit et surtout l'espoir, les jeans aux fils de couleurs...

MERCI

 

Voir les commentaires

BORHINGER ET GRAND CORPS MALADE

Publié le par jackie Boullier

 

Voilà bien des années que je n'ai pas pleuré après une prestation. J'écris prestation pour ne pas dire chanson. Deux grands personnages : un poète et un acteur se sont rencontrés. Deux hommes se sont unis pour exprimer autre chose que des paroles ordinaires. Enfin, une liberté d'expression humainement utilisée.

Aimez ou n'aimez pas mais ces idées, que beaucoup partage, sont exprimées sans violence, sans injures, sans mensonges.  

Maman, là-haut, tu dois être fière de ces deux-là. Je t'entends, tu dis : du tonnerre, les gars !

 

Voir les commentaires

GRAND CORPS MALADE - FUNAMBULE

Publié le par jackie Boullier

Que dire de plus !

De la poésie ! Un jeune sans haine qui a déjà du recul sur la vie et qui aime partager. S'il passe dans votre ville, n'hésitez pas à aller voir son spectacle, c'est vraiment enrichissant, motivant. Il y circule de l'oxygène et de la bonne humeur.

Cette vidéo est vraiment artistique. J'aime simplement.

 


Voir les commentaires

Etienne Daho - collaboration avec Dominique A - En surface

Publié le par jackie Boullier

Le dernier CD d'Etienne Daho -Les chansons de l'innocence retrouvée- est, pour moi, une oeuvre mature et accomplie.  
 
Un de mes titres préférés : "En Surface", texte co-écrit avec Dominique A (victoire de la musique 2013) :

  
Que de temps passé en surface,
Que de temps à ne pas s’encombrer
Du temps et des étoiles tombées.
Que de temps passé en surface.
Je me voulais léger, léger
Du plaisir sans se retourner.
Ce plaisir ne m’allégeait pas,
la beauté n’avait pas de bras.
Je rêvais d’une vie de plumes,
Ignorais la stèle et l’enclume
Je balayais mes propres traces
Que de temps perdu en surface.
Que de temps passé en surface,
Que de temps à ne pas succomber
Au spleen et aux étoiles plombées.
Que de temps passé en surface.
L’éphémère était mon crédo
Et hier, à la mauvaise place.
Je n’aimais pas trop mon cerveau,
Mon corps envahissait l’espace.
Et puis j’ai vu bouger la surface
Tout le temps venant à déborder.
Je pensais ne pas y penser,
Oui mais nos pensées nous dépassent
Et j’ai glissé sur la surface,
Délesté de la légèreté.
J’ai compté les étoiles tombées
Et claqué le temps perdu en surface.
Que de temps passé en surface.
Que de temps à ne pas s’encombrer
Du temps et des étoiles tombées.
Que de temps passé en surface.
 



Et tant pis si la pochette ne plait pas. Elle est belle la porte forgée, aussi.


Pochette de l'album "Les Chansons de l'innocence retrouvée", d'Etienne Daho (2013).

    
 
 
 
 

Voir les commentaires

REQUIEM DE MOZART - CHOEUR DE LA VALLEE DE LA LEMANCE

Publié le par jackie Boullier

 

 

Une bonne fin de soirée, le dimanche 20 octobre à CUZORN, en l'église
St Martin :

Le choeur de la vallée de la Lémance a interprété le Requiem de W.A. Mozart.

Pour moi, ce fut une découverte puisque c'était une première fois : un premier concert de musique classique, de surcroît à la campagne. Comme quoi, il s'y passe toujours quelque chose.

Juste accompagnées d'un orgue liturgique, les voix ont porté cette oeuvre avec brillo dans un cadre magique.

       
J'ai été emballée par le travail de tous ces bénévoles. C'était vraiment magnifique !

Allez, on se fait un petit Mozart, LACRIMOSA ?


Cliquez sur la vidéo.     



       









Voir les commentaires

Neil Young Oh Susannah

Publié le par jackie Boullier

Enfin un nouveau CD de Neil Young avec la voix, le son particulier de ce Canadien qui a "bercé" ma jeunesse (si on peut dire bercer).
Ah, mes années 1970 !  
 
J'aime beaucoup cette vidéo. C'est un noir et blanc d'un continent en pleine expansion. Les colons du Nouveau Monde...
Un noir et blanc pas si différent du nôtre, peuplé  de nos ouvriers, nos mineurs de fond, nos agriculteurs.. Notre histoire aussi.
 
Une réunion de famille sans télé, un bon moment fait d'amour naturel, très certainement.
     
De quand date ta première cigarette, ton premier verre d'alcool, ta première danse ?
 
Pour mieux connaître, Neil Young :

Voir les commentaires

Le Boléro de Ravel et la danse : un acte originel

Publié le par jackie Boullier

La danse, le corps en mouvement mais pas seulement.

La musique, bien-sûr et là, elle est universelle, personnelle, culturelle comme nous le choisissons. Sans musique aussi, pourquoi pas.

C'est une liberté.

 

La danse vide la tête et remplit l'esprit. Nous ne sommes qu'une unité originelle ; ce que nous sommes : une seule et même enveloppe.

Qu'importe le tympo, le thème, les instruments ! Nous sommes en mouvement comme l'étaient les corps de nos ascendants.

J'aime ce ballet parce que Béjart a su populariser ce que nous nommons la danse classique, comme s'il y avait plusieurs sortes de danses, plusieurs mouvements à une horloge.

J'aime ce ballet parce qu'au delà du talent, du travail, il y a le rappel que l'être humain a un corps en mouvance comme les autres habitants de notre monde : les animaux, les végétaux, les minéraux... Nous bougeons. 

Qu'importe quelquefois ce que nous pensons être du ridicule, dansons !

Je vous offre ce cadeau: c'est l'apothéose ! Je n'ai pas résisté à inclure les deux parties. 

C'est aussi l'une de mes musiques préférées que je ne danse pas. Je n'ai pas mes pointes....Encore une excuse, ils dansent pieds nus, en contact direct avec le sol.


N'est-elle pas exceptionnelle cette "tribu" !

 

Voir les commentaires

Le boléro de Ravel en gare de Copenhague

Publié le par jackie Boullier

Imaginez-vous un matin en gare de Copenhague....

C'est un coup à oublier de prendre le train.
Une façon de dire stop, de prendre un peu temps, d'aller à l'essentiel un moment.

Voir les commentaires

CESARIA EVORA SODADE

Publié le par jackie Boullier

J'adore cette ambiance. C'est un hommage à la simplicité, au talent, à la musique..

Ils sont magnifiques !

 

Voir les commentaires