Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #dernieres oeuvres tag

Dernières toiles

Publié le par jackie Boullier

Toutes d'orange vêtues : mes deux dernières.

Man et Méli-mélo
Man et Méli-mélo

Man et Méli-mélo

Voir les commentaires

Mes deux dernières toiles

Publié le par jackie Boullier

Mes deux dernières toiles
Lina, la fée
Lina, la fée

Il manquait un petit format de Lina, la fée pour accompagner tous les personnages de mes contes. Il faudra qu'elle habite les expositions et les dédicaces.

Un tableau vécu comme un exercice. Vous savez ces gammes que l'ont fait pour apprendre à travailler.

L'olympia est une troisième version. Elle est en réponse aux tableaux de Manet et de Titien.

Mon second recueil de contes, pour adultes celui-là, est terminé ; encore une petite relecture et il sera prêt....

Voir les commentaires

Dernière oeuvre : gougoutte

Publié le par jackie Boullier

Et bien me voici ! La dernière, la drôle de cuisine.

Je suis comme un plat préparé avec tous les restes du frigo....

Je suis improvisation. Dans la boîte "cela peut toujours servir", il y avait des morceaux de papier, un support de plexi .... Dans le tiroir, une toile attendait son heure. Elle était  pourtant presque terminée, mais elle n'était plus au tempérament du jour.

Je suis gougoutte : un lâché prise pur et dur.

Dernière oeuvre : gougoutte

Voir les commentaires

La première oeuvre de l'année

Publié le par jackie Boullier

2016 : c'est parti !

L'artiste a enfin mis un point final à une lutte d'enfer. Il faut avouer qu'elle a opté pour un support peu banal : du plexiglas usagé, griffé au cutter, sali de colle séchée. Du sport quoi !

L'artiste en manque d'inspiration s'est jetée sur le premier défi venu. Il fallait que ses mains travaillent pour calmer son esprit tourmenté. Des monstres ont une nouvelle fois frappés à Paris. Cela la perturbe toujours ce type d'évènements. 

Elle est partie du support et ensuite....

"Tu as le fond et maintenant ?"

Elle a attendu tranquillement, m'abandonnant sur un chevalet. Oh, elle venait bien de temps en temps jeter un coup d'oeil sur cette toile sans âme. J'ai frôlé la descente "Poubelle" à plusieurs reprises. 

Elle s'est occupée avec une autre copine qui lui donnait bien des soucis. Cela freine ma cocotte. Cela freine.

C'était une période de lutte. Elle écrivait un conte : il ne sortait pas. Elle peignait une toile : il fallait en créer une autre, puis une autre, puis une autre. Nous étions trois à nous demander qui allait être signée, qui allait être détruite. Elle est capable de nous garder toutes les trois, allez savoir !....

2016 ; c'est parti  magré tout !

Je suis Naissance. Je suis assez cool, non ? 

 

 

 

La première oeuvre de l'année

Voir les commentaires

Une année de joie, de respect et de tolérance !

Publié le par jackie Boullier

La Bonne Aiguille -

La Bonne Aiguille -

Que cette année soit une année de paix, de joie, de respect et de tolérance !

Voir les commentaires

Juliette : ma dernière toile

Publié le par jackie Boullier

Je lui ai donné du fil à retordre. Une encre de Chine, de la vraie comme elle dit. Une apparition puis une ressemblance peut-être....

Femme de noir et de blanc. Que faire ensuite ? Le papier trop large. Je n'avais pas besoin de compagnons ou de décors. Je me suffisais à moi-même. 

Je pensais me coucher sur un long support. Je ne voulais que moi. 

Elle me trouva une planche à ma mesure et me teinta d'or, puis de rouge pour me laisser le blanc, le noir.

Je suis femme de charme, celle dont on sent de suite la présence. Je ne suis pas une femme fatale. Je suis femme élégante et belle, belle de l'intérieur. 

L'artiste a pensé à Juliette GRECO, Et vous ? 

Juliette : ma dernière toile

Voir les commentaires

SAGA AFRICA : ma dernière toile

Publié le par jackie Boullier

C'est une toile intuitive sur un support particulier : un morceau de parquet flottant.

Technique mixte alliée au liège et au papier. 

Deux danseurs. J'ai pensé à l'Afrique en voyant les formes s'inviter.

Alors, le titre aussi est venu de façon spontanée.

SAGA AFRICA.

Il faut aussi répondre à l'intégrisme  par la création, par la danse, par la musique. C'est l'essence même de notre pays. Tout ce qu'ils n'aiment pas !

Il ne faut pas se gêner ! 

NANERE....!!!

SAGA AFRICA : ma dernière toile

Voir les commentaires

Dernières toiles : les tout petits, petits, petits...

Publié le par jackie Boullier

Elles devaient être14 pour être proposées à un salon

FORMAT Imposé : 10 cm X 10 cm.

 

J'ai jeté l'éponge au bout de 3. Je n'aime pas que l'on dirige mon esprit. C'est pourtant une excellente initiative, une initiative originale qui aura un sacré cachet. 

Je m'en suis sortie avec ce format sans trop de difficulté, mais sans grand plaisir. La création, c'est la liberté et le plaisir. 

Du coup, en même temps, je les ai accompagnées par un hommage à Modigliani, peintre que j'aime avec énormément de tendresse. Simple trait, une expression malgré tout. 

Des toiles de 10 cm sur 10 cm
Des toiles de 10 cm sur 10 cmDes toiles de 10 cm sur 10 cm

Des toiles de 10 cm sur 10 cm

Amédeo - Marouflage sur palette de peintre.

Amédeo - Marouflage sur palette de peintre.

Voir les commentaires

Ma dernière toile

Publié le par jackie Boullier

Il y a des toiles qui s'invitent pas un heureux hasard. 

J'ai, dans mon atelier, une grande boîte dans laquelle s'empilent des trésors glânés çà et là. Elle se nomme "la boîte à tout pourrait servir". 

Depuis des années, au fond, bien au fond, dorment des morceaux de toiles de jute froissées.

Je manquais de colle. Il fallait que je crée absolument. C'est la fièvre du créateur. Cela démange, fait mal. Peu de colle, un dessin sur la planche venu au monde par un trop plein de peinture. Alors le manque et le trop plein....

Inspirée sûrement par le travail d'une amie, le peintre Jomaray et de sa technique textile, je me suis battue plusieurs jours sur ce nouveau support. L'oeuvre ne s'est pas laissée faire et l'artiste non plus.

L'art est un échange. 

 

Elle se nomme : Sauve qui peut !

 

 

Sauve qui peut !

Sauve qui peut !

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog et Facebook

Publié le par jackie Boullier

Ailleurs.

Voilà une œuvre spontanée et malgré tout construite.

Un femme rêveuse au regard absent. Elle est là pourtant…

Un tiroir coince une poupée. Est-il ouvert ou fermé ?

Le chat vit sa vie. L’enfant tente ses premiers pas sans

un œil sur l’animal.

Une ébauche de vase aux tiges sans feuilles ni fleurs.

Le soleil tamise la scène : un crépuscule ?

C’est un endroit familier, calme et serein.

Ailleurs. Je suis « ailleurs ».

L’artiste m’a créée en suspens.

Elle a figé une attitude familière.

Il arrive aux êtres humains d’être là en songeant qu’ils

pourraient être mieux ailleurs. C’est le cas aussi lorsqu’ils

nous accrochent, nous, les toiles.

Les hommes vivent souvent leur présent avec négligence.

Le papier lourd a bu toute l’encre avec gourmandise.

Le pastel n’a qu’effleuré l’œuvre juste pour donner

du ton çà et là.

Elle m’a marouflée sur du bois, malgré mes rétractions.

Elle m’a domptée avec grande crainte ; le papier était lourd

et raide, et me voilà :

Ailleurs. Je suis  « ailleurs ».

Voir les commentaires

1 2 > >>