Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Amedeo Modigliani - 7 minutes 30 de bonheur

Publié le par jackie Boullier

   
Je veux vous faire partager une vidéo de grande qualité qui présente un très grand éventail de toiles d'Amedeo Modigliani, un de mes peintres préférés.

Ce sont  7 minutes 30 de plaisir fait de douces formes, de belles couleurs, d'harmonie. La musique est d'ailleurs bien choisie.

Lorsque je rencontre Modigliani, je ressens toujours de la sérénité. Ce peintre me touche. Je regarde et je suis touchée simplement.
     
Comment Modigliani a t-il pu peindre des toiles aussi sereines en vivant des moments si difficiles ? C'est à croire que la création n'est pas si facile à cerner.

Ses personnages, dessinés de façon peu académique, sont pourtant ressemblants. Modigliani a l'oeil. Il libère le crayon et le pinceau et reste fidèle au modèle. Il va à l'essentiel. 

Classé comme peintre maudit, il fait exploser les enchères des "grands connaisseurs" du XX et du XXIème siècle. Il est classé Maudit et placé gagnant. Aujourd'hui, qu'en est-il des artistes ?
 



Music: Le conseguenze dell'amore - Pasquale Catalano


tête femme Modigliani       Tête de Femme
vendue 43,185 millions d’euros 



modigliani amedeo
 Amedeo MODIGLIANI
né en Italie en 1884 et décédé à Paris en 1920,
enterré au Père Lachaise sous une dalle triste à pleurer. 


    Amédéo 24x32  

 Une toile qu'il m'a inspirée  "Amedeo"

Voir les commentaires

Les contes du Pays Doré

Publié le par jackie Boullier

«Savez-vous qu’il existe un autre pays : le Pays Doré ?

C’est un pays magique. Oh, il est facile à trouver. Pour y pénétrer, il suffit de regarder le ciel par temps clair. Le pays magique n’est pas forcément là tous les jours. Il faut un ciel bien bleu et de gros nuages blancs ; de ces nuages qui passent lentement pour permettre aux rêveurs de monter.»

Ainsi commence le recueil de contes pour enfants que je viens de terminer : les Contes du Pays Doré.

Jacques, le conteur, marche aux pays des rêves et partage sa vie avec les personnages qu’il invente au gré de son imagination :

des cailloux qui sifflent, une voiture sucrée, un petit escargot harcelé par un coq bizarre, un cygne blanc qui rougit, un esprit maléfique et invisible, un cyclope malheureux, une petite fille rêveuse, et forcément, forcément une jolie fée qui veille sur son Pays, son pays Doré.

Reste à trouver des relecteurs volontaires et à sortir ces textes du tiroir.

J’ai avalé la clé…

Cocori-001.jpg

Cocori, le coq bizarre, dessiné par mon petit-neveu, Frank Boulier.

Voir les commentaires

Dernière toile : Pépète

Publié le par jackie Boullier

Elle s'est imposée d'elle-même par une démangeaison instantanée de l'esprit.
Rien n'a été projeté ni même calculé. Le pinceau s'est couché sur la toile avec ferveur comme s'il ne pouvait pas faire autrement.
Lorsque ce phénomène se produit, c'est un moment où je n'existe plus.
Alors ne cherchez pas pourquoi, comment ???
Ces couleurs, ce sujet, ce style viennent de nulle part. Céleste la peinture ?

Elle porte le nom d'une amie : Pépette.
Pépette, parce que c'est un sourire, un bonbon, un être vivant.

Dernière toile : Pépète

Voir les commentaires

Dernières toiles Pendule Liberty et Cascade Humaine

Publié le par jackie Boullier

Les voici enfin sorties des tiroirs pour se trouver un support et mettre un point final à leur attente de quelques années. Quelques retouches et c'est parti. Ouf !

Pendule liberty
Acrylique, feutre, mine de plomb.
Je n'ai jamais su pourquoi cette toile était une évidence. Créée en une heure à peine, elle a mis 10 ans a boudé. Seul le support oval a pu l'honorer de son aplomb.
Que cherche cette liberté avec son pendule ? Est-elle perdue, se prend-elle pour une voyante?...
Il ne lui manque plus que les grelots pour être un joker, un personnage de Commedia dell'arte.

La liberté, la bouffonne, une énigme...





Cascade humaine

Crayons de couleur - feutre - acrylique
Copine de détention du Pendule Liberty, cette cascade m'est venue sans que je m'y attende. Elle n'a de mérite que d'exister. C'est pas si mal.

 

 

Dernières toiles Pendule Liberty et Cascade Humaine
Dernières toiles Pendule Liberty et Cascade Humaine

Voir les commentaires

Neil Young Oh Susannah

Publié le par jackie Boullier

Enfin un nouveau CD de Neil Young avec la voix, le son particulier de ce Canadien qui a "bercé" ma jeunesse (si on peut dire bercer).
Ah, mes années 1970 !  
 
J'aime beaucoup cette vidéo. C'est un noir et blanc d'un continent en pleine expansion. Les colons du Nouveau Monde...
Un noir et blanc pas si différent du nôtre, peuplé  de nos ouvriers, nos mineurs de fond, nos agriculteurs.. Notre histoire aussi.
 
Une réunion de famille sans télé, un bon moment fait d'amour naturel, très certainement.
     
De quand date ta première cigarette, ton premier verre d'alcool, ta première danse ?
 
Pour mieux connaître, Neil Young :

Voir les commentaires

Erri De Luca - Un livre à partager : Le poids du papillon

Publié le par jackie Boullier

 

Un livre que j’ai particulièrement aimé.

Je sais encore des papillons....


Erri De Luca : un écrivain qui ne m’a pas encore déçu.

Le poids du papillon : un roman peu ordinaire.

Deux protagonistes : un chasseur et un chamois

Un homme et un animal si différents, et pourtant tous les deux animés par les mêmes passions.

Qui sera vainqueur de ce duel ?

Qui peut mieux parler de ce livre que l’auteur lui-même ?

Quelle humilité que de dire que l’on apprend de la nature, que l’on apprend par les animaux !

Qui apprend de l'autre ? 

Voir les commentaires

Photographies - insectes, fleurs, nature

Publié le par jackie Boullier

 

C'est parti ! Le printemps arrive et le comptage des papillons recommence. Le premier de la saison malgré le vent : un paon du jour.

Arte a également lancé une initiative sur l'observation des noisetiers et des vers de terre.

http://missionsprintemps.arte.tv/

 

Nous voici acteurs !

 

Si vous aimez les photographies de notre nature, n'hésitez à découvrir le site suivant :

 

http://www.flickr.com/people/cameland/

 

C'est un documentaire excellent sur les insectes, les fleurs notamment. Nul doute qu'il va m'aider à mieux mettre un nom sur mes invités du jardin et sur mes rencontres printanières et estivales.

Voir les commentaires

Sur mon cou - Le condamné à mort - Jean Genest

Publié le par jackie Boullier

 

C'est un poème que j'ai découvert grâce à un de mes chanteurs préférés : Etienne DAHO. Ces vers ont été mis en musique et sont interprétés de façon sublime par cet artiste, pour moi malconnu. Nul doute qu'il va me pousser à en lire quelques autres... 

 

Sur mon cour sans armure et sans haine, mon cou
Que ma main plus légère et grave qu’une veuve
Effleure sous mon col, sans que ton cœur s’émeuve,
Laisse tes dents poser leur sourire de loup.

Ô viens mon beau soleil, ô viens ma nuit d’Espagne,
Arrive dans mes yeux qui seront morts demain. 
Arrive, ouvre ma porte, apporte-moi ta main,
Mène-moi loin d’ici battre notre campagne.

Le ciel peut s’éveiller, les étoiles fleurir,
Ni les fleurs soupirer, et des prés l’herbe noire
Accueillir la rosée où le matin va boire, 
Le clocher peut sonner : moi seul je vais mourir.

Ô viens mon ciel de rose, ô ma corbeille blonde !
Visite dans sa nuit ton condamné à mort.
Arrache-toi la chair, tue, escalade, mords,
Mais viens ! Pose ta joue contre ma tête ronde.

Nous n’avions pas fini de nous parler d’amour.
Nous n’avions pas fini de fumer nos gitanes.
On peut se demander pourquoi les cours condamnent
Un assassin si beau qu’il fait pâlir le jour.

Amour viens sur ma bouche ! Amour ouvre tes portes !
Traverse les couloirs, descends, marche léger,
Vole dans l’escalier, plus souple qu’un berger,
Plus soutenu par l’air qu’un vol de feuilles mortes.

Ô Traverse les murs ; s’il le faut marche au bord 
Des toits, des océans ; couvre-toi de lumière,
Use de la menace, use de la prière,
Mais viens, ô ma frégate, une heure avant ma mort.


 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Genet http://www.wat.tv/video/jean-genet-etienne-daho-sur-23763_2fgqp_.html  

Voir les commentaires

Poésie - Grand corps malade

Publié le par jackie Boullier

Un artiste, non un poète de notre époque, jeune encore...

La poésie n'est pas le privilège des intellectuels. Elle est présente. Elle n'hésite à prendre toutes les formes. Elle est intemporelle.

C'est magnifique !

 

Bravo.

 

 

 

Voir les commentaires

Le Boléro de Ravel et la danse : un acte originel

Publié le par jackie Boullier

La danse, le corps en mouvement mais pas seulement.

La musique, bien-sûr et là, elle est universelle, personnelle, culturelle comme nous le choisissons. Sans musique aussi, pourquoi pas.

C'est une liberté.

 

La danse vide la tête et remplit l'esprit. Nous ne sommes qu'une unité originelle ; ce que nous sommes : une seule et même enveloppe.

Qu'importe le tympo, le thème, les instruments ! Nous sommes en mouvement comme l'étaient les corps de nos ascendants.

J'aime ce ballet parce que Béjart a su populariser ce que nous nommons la danse classique, comme s'il y avait plusieurs sortes de danses, plusieurs mouvements à une horloge.

J'aime ce ballet parce qu'au delà du talent, du travail, il y a le rappel que l'être humain a un corps en mouvance comme les autres habitants de notre monde : les animaux, les végétaux, les minéraux... Nous bougeons. 

Qu'importe quelquefois ce que nous pensons être du ridicule, dansons !

Je vous offre ce cadeau: c'est l'apothéose ! Je n'ai pas résisté à inclure les deux parties. 

C'est aussi l'une de mes musiques préférées que je ne danse pas. Je n'ai pas mes pointes....Encore une excuse, ils dansent pieds nus, en contact direct avec le sol.


N'est-elle pas exceptionnelle cette "tribu" !

 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 > >>